Archives pour la catégorie Devenez contributeur CNTM !

Rejoindre Casa Nova Toulouse Metropole

Charte Casa Nova Toulouse Metropole

Charte d’adhésion à CASA NOVA

Cette charte a pour objet de préciser à l’attention des possibles nouveaux membres les principes et les implications d’une intégration au groupe d’action et de réflexion CASA NOVA. L’approuver est un préalable pour devenir un membre du groupe, cogérant de ce qui est conçu comme une « SCOP de production politique ».

 Les buts de CASA NOVA

CASA NOVA se fixe les objectifs suivants :

- La convergence, par l’action et le travail sur les contenus, des forces et citoyen-es de gauche antilibérale. Ceci dans le cadre pressenti, et jugé indispensable, d’une très forte recomposition du champ politique, des institutions ; des rapports entre les acteurs politiques, les lieux de décision et la société.

- CASA NOVA s’inscrit dans la conviction de l’obsolescence mortifère de la 5e République, et de tout ce qu’elle induit d’asphyxie pour la vie politique de notre pays. CASA NOVA considère que les exigences du siècle requièrent une profonde remise en cause de la conception du rôle de la politique dans les sociétés contemporaines.

- CASA NOVA agit sur le territoire de l’agglomération toulousaine. A cet égard, déplorant l’exercice du pouvoir par une droite réactionnaire au capitole et au Grand Toulouse, elle a pour priorité de contester les mesures régressives de cette droite, de lui disputer l’hégémonie idéologique, et de contribuer à la renaissance d’une solution progressiste sur ce territoire.

- CASA NOVA inscrit ainsi en tête de ses priorités le retour d’une gauche de transformation sociale, et non de simple gestion conformiste, au Capitole et à Toulouse Métropole.

- Cependant, ne fétichisant pas le territoire, mais le considérant comme un terrain partagé de vie et d’action, CASA NOVA a vocation à se fédérer avec d’autres projets partageant les objectifs ici précisés.

L’identité de CASA NOVA

- CASA NOVA est un groupe absolument indépendant de toute structure du champ politique, syndical, associatif, et de toute institution.

- Chacun ne représente que soi au sein de CASA NOVA. Néanmoins CASA NOVA s’efforce, autant que possible, de rassembler en son sein, la plus grande palette possible des philosophies composant la gauche antilibérale.

- Rejoindre CASA NOVA implique d’approuver les éléments de conviction suivants, fonds commun des adhérent(e)s : le système capitaliste mondialisé, dans sa forme tardive financiarisée, n’est pas un horizon indépassable de l’Histoire. Il s’agit, pour éviter à l’humanité de courir à l’abime, de le critiquer durement, de contester sa domination, de favoriser des formes de vie différentes, fondées sur la solidarité, l’égalité femmes-hommes, la démocratie élargie à tous les aspects de la vie sociale – y compris l’économie dont elle est chassée-, la coopération, le respect des générations futures et la défense du patrimoine naturel nécessaire à leur survie.

- Ce qu’on appelle « la gauche » aujourd’hui a pour rôle de contester ce modèle fondé sur l’accumulation aveugle et privée, sur la réduction de l’humain à un consommateur égoïste et aveugle, sur le primat de la valeur d’échange sur la valeur d’usage. Sa responsabilité est de créer un rapport de forces contre le diktat des marchés, de faire émerger des chemins pour vivre autrement que sous cette férule. Les membres de CASA NOVA ne se satisfont pas d’un monde confisqué par les oligarchies, insupportablement inégalitaire, traversé de dominations et d’offenses, et considèrent que les modalités d’organisation de la société capitaliste sont injustes, dangereuses, et n’ont rien de fatales.

- Ainsi les membres de CASA NOVA ne sauraient approuver les orientations actuelles de l’Union Européenne, et des gauches gouvernementales actuellement au pouvoir dans l’Union, qui s’inscrivent dans le déploiement des politiques néolibérales de marchandisation des sociétés et de déchainement de la concurrence de tous contre tous. Au moment de sa création, à l’été 2014, a été reconnue comme position politique structurante l’opposition à la politique libérale menée par le gouvernement Manuel Valls.

Le fonctionnement de CASA NOVA

CASA NOVA est un projet politique. Il se veut une expérimentation égalitaire, tentant de dépasser autant que possible les impasses frustrantes des fonctionnements classiques des collectifs de gauche. Ainsi, être à CASA NOVA implique :

- de ne pas croire que la fin justifie les moyens, mais d’avoir conscience que les moyens utilisés dessinent les fins. Ainsi le fonctionnement d’un groupe progressiste doit préfigurer la société qui est entrevue.

- CASA NOVA est un projet indépendant. Il n’est pas une arène ou se rencontrent des groupes préconçus, mais des citoyen-es, afin de s’affronter ou de passer des compromis collectifs. Il n’est pas un collectif unitaire, mais un collectif de citoyen-es.

- CASA NOVA n’est un outil au service de personne. Mais CASA NOVA ne s’interdit aucune décision pour son avenir, en matière de positionnement par rapport aux enjeux politiques, à partir du moment où la démocratie interne est seule aux commandes.

- CASA NOVA respecte les affiliations diverses de ses membres, quelles qu’elles soient, à partir du moment où elles ne sont pas contradictoires avec les principes de cette charte.

- Ainsi chaque membre de CASA NOVA, dans le cadre du groupe, respecte les positions et les choix de chacun-e, ne lui demande pas de justifier ou d’auto-critiquer son passé ou ses choix présents. L’invention de l’inédit suppose de ne pas s’en tenir aux positionnements figés.

Faire avant d’être

- Pariant sur une mutation profonde des forces qui contestent la société de marché, CASA NOVA considère que le travail idéologique et l’action sont des préalables à ces évolutions. Apprendre à vivre ensemble, c’est une nécessité pour un jour, peut-être, recréer des identités politiques plus larges et plus mobilisatrices.

- CASA NOVA est ainsi un groupe de travail et d’action. Avant tout. Un lieu de production. Le débat y a sa part, mais dans l’optique de la production d’idées et d’initiatives.

- Intégrer CASA NOVA c’est donc d’emblée s’engager à réaliser, à produire, à participer à des réalisations intellectuelles, formelles, techniques, pratiques.

- CASA NOVA refuse le modèle de la division entre groupe dirigeant isolé dans la conception, et « auditoire » adonné au débat périodique. Il se définit comme une SCOP de production politique.

- Le principe de travail de CASA NOVA est collaboratif. Il refuse autant que possible le formalisme bureaucratique. Il se concentre sur les contenus. Il refuse la division entre « sachants » et « apprenants » dans le domaine des idées politiques où aucune vérité ne saurait être préemptée, mais où tout relève des choix.

Aspects concrets de la contribution à CASA NOVA

Rejoindre CNTM se concrétise par une adhésion assortie d’une cotisation annuelle dont le montant est libre.

Le travail de CASA NOVA s’organise en deux cercles, de manière à permettre des niveaux d’investissement différents, qui peuvent évoluer dans le temps.

- Le point de de départ de CNTM étant la production d’une culture progressiste nouvelle, un cercle de contributeurs fonctionne de manière coopérative. Pour l’intégrer il faut proposer une contribution. Elle entre alors en processus d’amendement via l’outil frapamad. Cinq accords sont nécessaires pour que le texte soit diffusé. Ce cercle est un lieu de travail, et non de commentaire. La règle du jeu est « pas de jugement général, des amendements et des propositions ».

- L’autre cercle est la communauté de tous les adhérents, certains ne souhaitant pas, ou pas encore, intégrer la production idéologique diffusable. Ce cercle débat, échange des informations, des idées, organise des initiatives politiques.

Tout adhérent peut proposer une contribution au cercle de production et ainsi demander à l’intégrer durablement. Il est aussi possible de proposer des contributions ponctuelles sans s’engager durablement dans le cercle de travail.

Une AG mensuelle est ouverte aux adhérents. Elle est un lieu de débat politique de fond. Le bureau de l’association la prépare.

CASA NOVA organise des moments publics, ainsi que des formations qui sont des moments propices à notre élargissement.

Devenir membre de Casa Nova Toulouse Métropole

Notre appel public

Rejoindre Casa Nova Toulouse Metropole

Notre appel pour rebâtir un commun à gauche par-delà les « vieilles maisons »

Léon Blum voulut garder la « vieille maison » en son temps. Il est désormais besoin d’en rebâtir, avec de nouveaux matériaux. Depuis cet été, le collectif CASA NOVA Toulouse Métropole, qui compte à ce jour une trentaine de membres rassemblés de gré à gré, s’y est attaché, par un regroupement inédit, par les idées et leur diffusion sur les réseaux sociaux.

Plus que las devant les courses à l’échalote vaines, qui tiennent lieu pour beaucoup d’ »action politique », nous voulons apporter une pierre à la refondation du programme de transformation sociale et de ses formes, aujourd’hui inaudibles et inopérantes. Nous voulons y contribuer ici et maintenant, en écho avec mille et cent foyers locaux, nationaux, transnationaux. Sans attendre, car à regarder la situation politique, il sera bientôt minuit dans le siècle.

Nous appelons aujourd’hui les bonnes volontés à nous rejoindre, sans autre exclusive que de partager un essentiel en patrimoine. Groggy, la gauche doit tout reconsidérer : ses fondements idéologiques, ses stratégies, ses formes, son rapport au politique (ce mot même étant à redécouvrir), son langage. Mais nous voulons, ensemble, partir de quelques jalons communs.

Ce qui nous rassemble

Ce qui nous rassemble, c’est ce constat d’urgence politique, et quelques postulats majeurs :

  • La nécessité de combattre le libéralisme, y compris dans sa version dite sociale libérale, incarnée par le pseudo « socialisme de l’offre ».
  •  Expérimenter dès à présent un nouveau rapport au politique, fondé sur la délibération, l’exigence de la pensée, la coopération active, l’horizontalité des rapports sociaux, le refus des cristallisations autoritaires ou bureaucratiques.
  • Tirer les conclusions de la bifurcation écologique vitale, pour organiser différemment notre société.
  •  Considérer la gauche comme la convergence des causes de l’égalité et de la liberté non formelle.

Ce qui nous rassemble c’est aussi la volonté d’agir concrètement sur notre territoire, la métropole toulousaine.

Notre objectif tangible, fédérateur, est la reconquête progressiste de la métropole toulousaine. Elle ne sera possible que si la gauche locale se refonde. Nous pensons que le chantier est immense, d’où la nécessité de l’initier tout de suite. Mais parler et agir ici, c’est savoir que la ville est carrefour du monde. Tout ce que nous soulevons touche au vaste bouleversement de la politique en cours.

Agissons ensemble

L’originalité de CASA NOVA c’est d’accepter et de respecter les appartenances de chacun (ou leur désintérêt pour les partis). C’est de faire préfiguration de maisons communes. Faire avant d’être. Et créer les conditions par le travail commun, réel.

Cessons de déplorer, de consommer de l’ »offre politique » éternellement prémâchée. La politique c’est le fluide entre les citoyens. C’est nous qui le produisons. Chacun de nous.

Si vous partagez ces convictions, si vous êtes en accord avec cette vision d’une société coopérative de production politique, dépassant les scissions de la salle et de la tribune, de la conception et de l’exécution, du tribun et de l’applaudissement, du « Big Man » et de sa clientèle, alors rejoignez notre collectif !

Vous y agirez, tout de suite. Nous sommes des coproductrices et des coproducteurs, à égalité, nous voulons vivre la politique que nous prônons. Notre CHARTE d’adhésion, consultable sur notre site, est la définition de ce qui nous lie.

Si vous ne pouvez pas participer directement à nos travaux, vous pouvez également nous contacter pour nous soutenir en adhérant à l’association que nous avons créée. Nos assemblées générales mensuelles et nos sessions de formation transverses et thématiques vous seront ouvertes.

Simples membres sympathisants, ambassadrices et ambassadeurs convaincu-es partout où vous le jugerez utile ou futur-es contributeurs et contributrices, vous déciderez de ce que vous souhaitez y devenir.

Commençons à poser les briques de ce que nous pensons. Il est plus que temps.

Signataires-casa-nova-toulouse-metropole

CASA NOVA organise sa première manifestation publique le

jeudi 11 decembre de 19h à 21h à l’Utopia de Toulouse,

autour de la démocratie nouvelle à venir, en présence

d’Albert Ogien, 

penseur important du politique,

et d’intervenants témoignant d’expériences originales.
Participation libre -