Archives pour la catégorie Social – Mouvements sociaux

Suppression mesure de santé publique vaccination gratuite par Moudenc Toulouse

Droite enragée et hordes de SDF

Notre chère droite toulousaine a décidé de mettre fin au dispositif de vaccination gratuite des chiens de SDF, comme annoncé pendant la campagne municipale. Il s’agit de mettre fin à ce qui produirait un « appel d’air » de SDF dans la ville. Un appel d’air. Des hordes de marginaux et leurs chiens envahiraient nos rues et notre parvis de gare, attirés pas l’odeur alléchante du vaccin rabique. De la véritable littérature zombie !

SDF2

En réalité, c’est à peine dix vaccinations par mois qui étaient effectuées par l’école vétérinaire de Toulouse, pour un coût de 5 853€ en 2013. Il n’y a pas de petites économies. Cette somme de 5 853€ représente le coût de construction d’environ 1 mètre de rocade.

Un mètre de rocade gagné avec l’abandon d’un dispositif de santé publique. Pas un cadeau social, pas de l’assistanat, pas une posture de gauche, une politique de santé publique. Car la rage se transmet de l’animal à l’homme. Et la rage tue. Dans le monde, selon l’OMS, elle causerait la mort de 35 000 à 50 000 personnes par an.

En France, on ne meurt plus de la rage. Le dernier mort remonte à 1924. Pourquoi ? Parce qu’on vaccine les chiens, notamment. Et les renards. Bon, les SDF n’ont pas de renards, d’accord.

L’abandon de ce dispositif est donc une décision contraire à l’intérêt général, à la santé publique. Elle est motivée par l’argument d’un imaginaire « appel d’air ». Jean-Luc Moudenc et sa clique imaginent que les SDF choisissent leur destination en fonction de l’offre de services la plus développée. Un véritable dumping.

L’intérêt général appelle le rétablissement de ces campagnes de vaccination, qui ne coûtent rien.

L’intérêt général appelle le développement des politiques publiques de « réduction des risques ». C’est la même logique qui opère ainsi pour les campagnes de distribution de seringues propres aux publics toxicomanes. Cela ne veut pas dire « droguez vous, vous avez la bénédiction des pouvoirs publics », cela veut dire : je réduis les risques sanitaires liés à un comportement dangereux.

S’il faut vacciner les chiens contre la rage, nous espérons ici que ces premières semaines de mandature Moudenc nous vaccineront contre la bêtise idéologique de la droite, à l’avenir.