faire front barricade

Front unique contre le Front National.

Casa Nova Toulouse Métropole n’a pas exprimé de soutien à l’une des listes du premier tour des élections régionales, même si la  mosaïque de ses fondements politiques était de nature à faire émerger une position et un appel au vote.
En effet, nous puisons nos réflexions et positions dans les idées de la gauche socialiste non autoritaire, de l’écologie politique altermondialiste, de la tradition égalitariste républicaine ou encore des mouvements libertaires.
Face aux résultats annoncés du premier tour plaçant l’extrême-droite en première position, Casa Nova Toulouse Métropole, prend maintenant position sur deux points.

Le premier point est l’appel à battre le Front National en votant pour la liste issue de la fusion entre celle du PS et celle du rassemblement EELV-Front de gauche-Parti occitan.

Cet appel est clair et sa justification réside en la formule bien connue : « front unique contre le fascisme ».

Le second point est l’affirmation de la grave responsabilité des gouvernements successifs, jusqu’au gouvernement actuel soutenu par le parti socialiste, dans l’ascension et le renforcement du FN.

Cette ascension qui se constate dans les sondages et lors des élections pourrait le mener, nous le craignons, jusqu’aux responsabilités nationales.

En menant une politique qui accentue le chômage et les bas revenus, qui génère des horaires de travail abusifs et du surendettement, l’actuel gouvernement accompagne la mondialisation dans ce qu’elle a de plus détestable.

La politique du gouvernement renforce ainsi les phénomènes de l’abstention et du vote FN, ce dernier exprimant en partie un besoin de protection face à une économie de marché débridée et un rejet total de la « classe politique », même celle qui  se caractérise comme « radicale »ou « citoyenne ».
Où sont également passées les promesses faîtes à la jeunesse « trahie, sacrifiée, abandonnée, reléguée » selon les mots du Président qui proclamait aussi :  « C’est pour la jeunesse de notre pays que je veux présider la France. »
Cette jeunesse ne voit rien venir si ce n’est la précarité, les crises.

Casa Nova Toulouse Métropole s’est créée dans l’objectif de refaire du politique en dehors des partis dont nous constatons encore une fois la faillite, de « repartir à zéro » dans nos manières de nous faire entendre dans la cité.

Nous pensons contribuer à faire émerger un projet alternatif pour la gauche non libérale, loin des manœuvres politiques et des mécanismes de reproduction des organisations partisanes.
Aujourd’hui et pour les mois à venir, nous appelons ceux et celles se retrouvant dans nos éléments fondateurs à nous rejoindre pour faire du politique en dehors de la politique.